« Bruxelles est une ville très internationale », Bade Kizilaslan

Publié le 22 décembre 2016

Bade Kizilaslan est originaire de Kadiköy à Istanbul. En septembre 2015, elle est venue à Bruxelles pour étudier sa licence de Sciences Politiques dans le cadre du programme Erasmus. Mais elle n’a pas regagné les rives de la mer de Marmara en juin dernier, une fois l’année scolaire terminée. Elle a fait le choix de rester à Bruxelles et compte bien s’y installer pour un bon moment …. Rencontre.

Jeunesses

Elle était venue pour 10 mois, dans le cadre d’un échange entre l’Université Galatasaray d’Istanbul et l’Université Libre de Bruxelles. Etudiante en licence de Sciences Politiques dans une université francophone, elle a choisi Bruxelles pour étudier de plus près le fonctionnement de l’Union européenne. Elle nous a accueillis avec joie dans son charmant petit studio, situé dans le quartier de Saint-Gilles, où se côtoient plus de 130 nationalités. 

Bade ne vit pas seule… Basil son hamster nain a sa place à côté du sapin de Noël.

Sources sonores

  • Pourriez-vous vous présenter ?

  • Quelles sont les différences culturelles que vous avez rencontrées ?

  • Combien coûte une année d’études à Bruxelles ?

  • Est-ce que des étudiants étrangers sont victimes de racisme ou d’islamophobie ?

  • Pensez-vous faire un doctorat ?

  • Question bonus : Après vos études souhaitez-vous trouver un travail à Bruxelles ?

  • Question bonus : Qu’est-ce qui vous plait dans le projet européen ?

  • Question bonus : Est-ce que la Turquie vous manque ?