Que fait un consul honoraire de France à Bobo-Dioulasso ?

Publié le 19 février 2017

Le consul honoraire de France à Bobo-Dioulasso a reçu l’envoyée spéciale des globe-reporters au consulat, situé dans l’enceinte de l’Institut Français de la ville. C’est un très bel endroit. Il explique sa fonction.

Carnet de route

Monsieur Hamiddine BÂ est née à Bobo-Dioulasso. Il a grandi à Bobo-Dioulasso. Il a étudié à Bobo-Dioulasso et a travaillé toute sa vie à Bobo-Dioulasso. Bref, c’est un vrai bobolais !

Monsieur BÂ est très fier de sa ville et représenter la communauté française est un grand plaisir. Il occupe le poste depuis 2011. C’est une fonction renouvelable tous les 5 ans jusqu’à la limite d’âge qui est 70 ans. Mais que fait un consul honoraire de France ? Quelles sont ses compétences ? Et ses tâches ? Hamiddine BÂ nous explique tout cela et nous parle de l’importance du couvert végétal dans cette région du Burkina Faso et l’arbre dans la culture quotidienne.

Baobab dans le sud du Burkina Faso

Sources sonores

  • Pouvez-vous vous présenter ?

  • Quelles sont vos fonctions en tant que consul honoraire de France à Bobo-Dioulasso ?

  • Racontez-nous un beau souvenir de votre travail comme consul honoraire ?

  • pourriez-vous nous en dire plus sur la communauté des Français qui vivent dans la ville de Bobo ?

  • Vous vouliez nous expliquer l’importance des arbres dans la culture burkinabée.

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • CLEMI
  • Rectorat de Paris
  • Fondation SNCF