Le médecin traditionnel de Niego ; un gardien des traditions

Publié le 18 février 2017

Khiam POYARO est un des sages du village de Niego. Il appartient à la famille de la chefferie traditionnelle. Son père était chef du village, son oncle chef de terres et il habite dans la propriété de la famille la plus respectée de Niego. Il explique son rôle aux globe-reporters Nawel, Alex, Anis, Tabsine, Antoine et Théo du lycée Albert Einstein de Sainte Geneviève des Bois (91).

Vie quotidienne

Au sein des différents rôles de sa famille, Khiam POYARO a été désigné pour devenir le « tradi-praticien », c’est à dire un médecin aux pratiques traditionnelles. Il guérit avec ses mains, avec des herbes, des semences et des produits naturels. Il connait très bien le corps humain et a appris son art en accompagnant son père depuis son plus jeune âge. En plus Khiam POYARO est aussi rebouteux. Il peut guérir les fractures.

Khiam POYARO est un rebouteux réputé et un médecin traditionnel à Niego, comme l’a été son père, et son grand-père et son arrière grand-père.

Aujourd’hui, Khiam POYARO est âgé. Depuis des années, il enseigne son art à un de ses fils. Il assure que toute personne avec un peu de concentration et d’intérêt pour ce savoir peut devenir guérisseur ou médecin traditionnel. « Il suffit de bien connaitre le corps humain pour, quand les mains auscultent, identifier et reconnaître blessures ou maladies », explique-t-il.

Khiam POYARO écoute l’interview réalisée par l’envoyée spéciale des globe-reporters. Il est étonné de sa voix puisque c’est la première fois qu’il s’entend parler.

Attention, Docteur POYARO répond en dagara. La traduction en français suit la fin de sa réponse.

Sources sonores

  • Pouvez-vous vous présenter ?

  • Y a t-il des médecins traditionnels ou des médecins diplômés à Niego ? Qui les malades vont voir ?

  • Comment sont formés les médecins traditionnels dans des petits villages comme Niego ?

  • Avez-vous un cabinet ou un endroit où vous recevez les patients ?

  • Est-ce que vous soignez aussi des rhumes ou des fièvres ?

  • Quel type de médicaments utilisez ou prescrivez-vous ?

  • Êtes-vous en train de préparer un de vos enfants pour qu’il puisse devenir rebouteux ?

  • Quelles sont les qualités qu’une personne doit avoir pour être rebouteux ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • CLEMI
  • Rectorat de Paris
  • Fondation SNCF