« Les jeunes d’aujourd’hui sont les acteurs de demain de la lutte contre le changement climatique », Abdelaziz BENJOUAD

Publié le 28 novembre 2016

Abdelaziz BENJOUAD, vice-président à la recherche et développement de l’Université Internationale de Rabat, répond aux questions des globe-reporters de la classe de 1 Bac international du Lycée Maghreb El Arabi de Marrakech.

Débats

Le métier de journaliste c’est aussi ça : traquer la bonne personne pour répondre à des interrogations sans parvenir à décrocher d’interview. Dans ce cas nous cherchons des gens qui peuvent nous donner un point de vue certes différent mais qui enrichit néanmoins la réflexion sur le sujet.
La classe de 1 Bac international du Lycée Maghreb El Arabi souhaitait interroger le directeur de l’Académie de Marrakech. Impossible pendant le temps de la COP 22. Nous avons donc essayé d’obtenir une interview de la ministre de l’environnement. Plusieurs rendez vous ont été annulés. Il nous alors paru intéressant d’interroger un autre acteur de l’enseignement : Anouar BENFEDDOUL, formateur en efficacité énergétique à l’IFMEREE, l’Institut de Formation aux Métiers des Énergies Renouvelables et de l’Efficacité Énergétique.

 

Sources photographiques

Abdelaziz BENJOUAD à la COP 22
Abdelaziz BENJOUAD à la COP 22
Abdelaziz BENJOUAD à la COP 22
Abdelaziz BENJOUAD à la COP 22
L’université de Rabat
L’université de Rabat
L’université de Rabat
L’université de Rabat
Abdelaziz BENJOUAD à la COP 22
Abdelaziz BENJOUAD à la COP 22
L’université de Rabat
L’université de Rabat

Sources sonores

  • Pouvez-vous vous présenter ?

  • Au sein de l’université, avez-vous préparé les élèves à la COP 22 ? Avez-vous des projets liés à l’environnement ?

  • En quoi la COP 22 est-elle une opportunité pour l’enseignement marocain ?

  • À l’avenir, quelles initiatives pensez-vous prendre au niveau de l’université pour mettre en place une pédagogie de l’environnement ?

  • Comment peut-on faire aimer aux élèves l’environnement et leur apprendre à être éco-responsables ?

  • Selon vous, quelle stratégie adopte le ministère de l’Éducation pour instaurer un esprit écologiste à tous ceux qui sont en charge de la transmission du savoir ?

  • Est-ce qu’après la COP 22, le ministère envisage d’intégrer l’éducation à l’écologie au sein des programmes scolaires ?

  • Est-ce qu’il est possible d’envisager de travailler avec d’autres ministères pour créer en partenariat avec des administrations comme les Eaux et forêts par exemple, des espaces verts dans les établissements ?

  • Votre université est-elle éclairée à l’énergie solaire ?

  • Comment l’école, à l’échelle internationale, peut-elle influencer les responsables politiques ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech
  • Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer