“Le Canada n’est pas un bon exemple en matière de développement durable”, Colette Tardif

Publié le 13 novembre 2016

Colette Tardif est canadienne et membre du projet Planet’ERE. Ancienne journaliste, elle crée des outils multimédias d’apprentissage sur le développement durable et les énergies. Elle dirige depuis un an le projet " De Paris à Marrakech en passant par le lien Énergie Climat", un projet de sensibilisation des jeunes aux problèmes énergétiques

Notre planète : Etat des lieux

Colette Tardif répond aux questions des globe-reporters Montaha, Efstratia, Dimitra et Amena du collège français de Montréal.

Colette Tardif à la COP 22

Sources sonores

  • Pouvez-vous vous présenter ?

  • Qu’est-ce qui arrive aux pays qui ne tiennent pas leurs engagements dans la COP21 ?

  • Quelles sont les mesures énergétiques que les pays mettent en place pour améliorer la situation de gaz à effet de serre ?

  • Qu’est ce que le Canada fait pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre ?

  • Pourquoi est-ce que le Canada fait partie des pays qui consomment le plus d’énergie polluante dans le monde ?

  • Comment faire pour appliquer les lois dans toutes les provinces et territoires sans nuire aux Autochtones ?

  • Comment est-ce que le Canada va faire pour aider les pays en développement puisqu’ils ont besoin d’une énorme somme d’argent pour mettre les mesures en place ?

  • D’où est-ce que le Canada va puiser de l’argent pour permettre l’installation des mesures antipollution ?

  • Question bonus : est-ce que ce problème a été abordé lors des négociations ?

  • Question bonus : quelle serait la priorité au Canada pour avancer dans la lutte contre le réchauffement climatique ?

  • Question bonus : qu’attendez-vous des négociations de la COP 22 ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech
  • Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer