« La lutte contre le réchauffement climatique a 25 ans de retard », Jean Jouzel

Publié le 24 novembre 2016

Les scientifiques Jean Jouzel et Hervé Le Treut répondent à Marc, Juliette, Anna-Bianca, Pierre et Cyran du Collège Jean-Baptiste Poquelin, à Paris, et aux globe-reporters du Lycée El Maghreb Al Arabi de Marrakech.

Portraits

Depuis les années 1980, les scientifiques qui étudient le climat tentent d’alerter la communauté internationale sur les risques de changement du climat. Parmi ces climatologues : Jean Jouzel et Hervé Le Treut. Ces chercheurs ont fait partie du GIEC, le Groupe Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat dont les rapports tous les 4 ou 5 ans font le bilan des changements liés au climat.
Dès 2003 le GIEC estimait qu’il fallait diviser par deux ou trois les émissions mondiales de gaz à effet de serre pour limiter le changement climatique.

Jean Jouzel dans son domicile parisien

Sources sonores

  • Est-ce qu’il y a d’autres causes ?

  • Pourquoi continuons-nous à polluer la planète si nous sommes conscients de notre extinction ?

  • Pouvez-vous vous présenter ?

  • Quelles seront les conséquences du réchauffement climatique dans 25 ans ?

  • En quoi l’Homme est responsable du réchauffement climatique ?

  • Quelles sont les solutions proposées par les dirigeants des États et les scientifiques pour limiter le réchauffement climatique ?

  • Il a fallu du temps pour que les dirigeants entendent la sonnette d’alarme que les scientifiques étaient en train de tirer…

  • Que peuvent faire quotidiennement les élèves du Collège Jean-Baptiste Poquelin pour diminuer l’effet de serre ?

  • D’après vous l’utilisation des biocarburants est-elle une bonne solution ?

  • Est-ce qu’en créant des lois très strictes dans chaque pays, on pourrait diminuer l’effet de serre ?

  • Nous sommes déjà informés des conséquences graves si la température moyenne augmente de 2°. A-t-on des hypothèses de ce qui pourrait se passer au-dessus de 2° ?

  • Hervé Le Treut ; est-ce que depuis la COP21 jusqu’à la COP22 est-ce qu’il y a eu une amélioration de la qualité de l’air ?

  • Hervé Le Treut ; est-ce que les pays développés exploiter utiliser leurs technologies pour améliorer la qualité de l’air dans les pays en voie de développement ?

  • Hervé Le Treut ; le Maroc s’est engagé de façon très volontaire dans les énergies renouvelables notamment solaires. Est-ce qu’il fait autant pour l’amélioration de la qualité de l’air ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech
  • Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer