« Quand on est informé, on peut agir pour la citoyenneté climatique », Ségolène Royal

Publié le 13 novembre 2016

C’est le pays qui accueille qui préside les COP, les Conférences des Parties.
Dès le début de la COP22, la France a donc transmis au Maroc la présidence, Ségolène Royal a passé le flambeau à Salaheddine Mezouar, le ministre marocain de l’Environnement. Ségolène Royal reste cependant très engagée pour faire respecter l’accord de Paris signé l’an dernier.

Portraits

La ministre française de l’Environnement est venue à la rencontre de la presse, vendredi 11 novembre, et répond aux envoyées spéciales des globe-reporters.

Valérie Rohard, envoyée spéciale des globe-reporters, bataille pour obtenir des informations lors de la conférence de presse de Mme Ségolène Royale à la COP 22

Sources sonores

  • Pourquoi cette visite de la salle de presse ?

  • Où en est le processus de ratification de l’accord de Paris ?

  • Quel est l’engagement financier des pays participants à la COP 22 sur les énergies renouvelables ?

  • Où en sont les discussions sur la justice climatique ?

  • Question des globe-reporters : Vous avez fait un discours très engagé sur l’Afrique en ouverture de la COP22. C’est un engagement personnel fort ?

  • Est-ce qu’au cours de cette COP 22 vous allez encourager le transfert des savoirs ?

  • Avez-vous des garanties que les accords seront respectés ?

  • Est-ce que le Maroc est engagé dans la transition énergétique ?

  • Que se passera-t-il si Donald Trump dénonce l’accord de Paris, comme il l’a dit pendant sa campagne ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • Label COP 22
  • Insitut Français de Marrakech
  • Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer