"De plus en plus de Vietnamiens délaissent la culture du riz au profit de l’aquaculture"

Publié le 20 janvier 2017

Thu Tran Nang est la doyenne de la faculté d’aquaculture, c’est-à-dire qu’elle dirige l’université qui étudie la culture de poissons. Elle répond aux questions des élèves du lycée Erik Satie sur la pêche au Vietnam.

Développement durable et environnement

Le rendez-vous a lieu au département d’aquaculture et de la pêche du ministère de l’agriculture et du développement rural.

La pêche est une activité très développée au Vietnam du fait de ses 3200 km de côte. Pendant longtemps, les poissons étaient consommés par les familles de pêcheurs, ou vendus sur les marchés locaux. Mais depuis récemment, avec le développement de l’aquaculture, certaines productions sont exportées. 

Thu Tran est chef de la faculté d’aquaculture à Hanoi. Pour elle, les activités de production animale en milieu aquatique peuvent être jusqu’à trois fois plus rentables que la culture du riz, ce qui explique que nombre de Vietnamiens délaissent la culture du riz au profit de l’aquaculture.

En plus de l’interview de Thu Tran, vous pouvez regarder ce documentaire produit par Arte sur la pêche dans le delta du Mekong. A la 19 ème minute, vous y verrez un exemple de ferme pisicole au Vietnam !

 

 


Docu_Arte_ Le peuple du Mékong - La pêche dans... par buggeeXP

Sources photographiques

Thu Tran, chef de la faculté d’aquaculture à Hanoi, le 16 janvier à la direction d’aquaculture et de la pêche du ministère de l’Agriculture et du Développement rural du Vietnam.
Thu Tran, chef de la faculté d’aquaculture à Hanoi, le 16 janvier à la direction d’aquaculture et de la pêche du ministère de l’Agriculture et du Développement rural du Vietnam.
Le ministère de la pêche et de l’aquaculture à Hanoi.
Le ministère de la pêche et de l’aquaculture à Hanoi.
Thu Tran, chef de la faculté d’aquaculture à Hanoi, le 16 janvier à la direction d’aquaculture et de la pêche du ministère de l’Agriculture et du Développement rural du Vietnam.
Le ministère de la pêche et de l’aquaculture à Hanoi.

Sources sonores

  • Où pêche-t- on ? Que pêche-t- on ?

  • Tous les fleuves sont-ils navigables ? Toute l’année ?

  • Quel impact a la mousson, sur la pêche et sur la navigation ?

  • Quels sont les types d’embarcation ?

  • Les fleuves ont-ils un caractère sacré ? Existe-il des rituels ?

  • A qui est destinée la pêche ? Est-ce qu’elle est consommée localement ou exportée ?

  • Question bonus : qu’est-ce qui différencie l’aquaculture de la pêche traditionelle ?

  • Depuis quand l’aquaculture se développe au Vietnam ?

  • Quel est le lien des Vietnamiens avec la mer ?

  • Question bonus : Quelle est la part de la production aquacole dans la production agricole au niveau national ?

Les partenaires de la campagne

  • CLEMI
  • Fondation SNCF
  • Ambassade de France au Vietnam
  • Institut Français du Vietnam