"Aujourd’hui, il y a moins de distinctions entre fils et filles dans les familles au Vietnam"

Publié le 10 janvier 2017

Lan NGO, professeure de français à l’université d’économie nationale de Hanoï, répond aux questions sur les inégalités au Vietnam des globe-reporters Benjamin, Noé et Malo, élèves du collège Maurice Genevoix à Montrouge.

Economie, histoire et politique

Lan Ngo nous reçoit à l’Institut français de Hanoi. Elle enseigna à l’université d’économie nationale de Hanoi.

Inégalités entre hommes et femmes, Vietnam du Nord et du Sud, villes et campagnes... Vos questions sur les inégalités au Vietnam, et notamment pour les enfants, étaient nombreuses. J’ai essayé de toutes les poser à Lan NGO, enseignante spécialisée sur l’économie, que j’ai rencontrée au café de l’Institut français de Hanoï. S’il y a moins d’inégalités qu’auparavant en Vietnam, elles perdurent toujours, nous dit cette enseignante.

Sources sonores

  • Au Vietnam, est-ce que les inégalités Nord/Sud et Ville/Campagne sont très marquées ?

  • Est-ce que l’on constate une évolution dans le niveau des inégalités ?

  • Est-ce qu’il y a des inégalités entre les filles et les garçons ?

  • Est-ce que des mesures sont prises pour réduire ces inégalités ?

  • Est-ce que globalement les inégalités sont plus marquées qu’en France ?

  • Est-ce que les inégalités économiques sont plus marquées qu’en France ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • CLEMI
  • Fondation SNCF
  • Ambassade de France au Vietnam
  • Institut Français du Vietnam