Non, les enfants vietnamiens ne vont pas à l’école pieds nus

Publié le 26 janvier 2017

Il a été de temps en temps rigolo, je dois l’admettre, de poser vos questions aux jeunes Vietnamiens. Pourquoi ? Parce qu’ils vous ressemblent bien plus que vous ne le pensez. L’image que vous avez d’eux est parfois un peu déconnectée de la réalité !

Education et jeunesse

Ha Khanh Nguyen et Hieu Dao Le Duc ont quinze ans et sont élèves en seconde, au lycée d’excellence Tran Phu, à Haiphong, à deux heures de train de Hanoi.

J’ai en fait demandé à leur professeur, Thu Tran Thi, de me présenter les élèves qui mettaient le plus de temps pour aller en cours, pour répondre à votre sujet sur les trajets pour aller à l’école.

Mais ces deux adolescents ne doivent parcourir qu’une dizaine de kilomètres pour venir, et leurs parents les déposent ! Ici, nous sommes à la campagne, mais dans une petite ville quand même. Pour voir des enfants qui vivent vraiment dans les campagnes, il aurait fallu partir loin, plusieurs jours, dans les montagnes, et surtout prendre un traducteur avec moi, car personne ne parle anglais, ni français, dès lors que les personnes sont moins allées à l’école.

Ha et Hieu n’ont pas besoin de chaussures adaptées, donc. Et ils ne sont face à aucun danger sur la route qui les sépare de l’école. Mais ils ont été très contents de répondre aux questions des globe-reporters du collège Maurice Genevoix à Montrouge !

Sources photographiques

Ha et Hieu, élèves en seconde au lycée d’excellence d’Haiphong, mettent un peu plus de temps que leurs camarades pour aller en cours. Leurs parents les déposent au lycée.
Ha et Hieu, élèves en seconde au lycée d’excellence d’Haiphong, mettent un peu plus de temps que leurs camarades pour aller en cours. Leurs parents les déposent au lycée.
Tous les élèves ne rentrent pas chez eux pour le déjeuner comme Hieu, certains mangent sur place dans ce qui sert de cantine en attendant que le réfectoire soit construit.
Tous les élèves ne rentrent pas chez eux pour le déjeuner comme Hieu, certains mangent sur place dans ce qui sert de cantine en attendant que le réfectoire soit construit.
Ha et Hieu, élèves en seconde au lycée d’excellence d’Haiphong, mettent un peu plus de temps que leurs camarades pour aller en cours. Leurs parents les déposent au lycée.
Tous les élèves ne rentrent pas chez eux pour le déjeuner comme Hieu, certains mangent sur place dans ce qui sert de cantine en attendant que le réfectoire soit construit.

Sources sonores

  • Ecoutez la présentation de Ha

  • Comment Ha se rend à l’école ?

  • Est-ce qu’il y a un système de ramassage scolaire ?

  • Ecoutez la présentation de Hieu

  • Faut-il des chaussures adaptées ?

  • Question Bonus : Quelles sont les questions que vous vous posez sur les élèves français ?

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • CLEMI
  • Fondation SNCF
  • Ambassade de France au Vietnam
  • Institut Français du Vietnam