« Mettre une connexion wifi au café, c’est rentable »

Publié le 16 janvier 2017

Beaucoup de Vietnamiens viennent au café pour profiter de la connexion wifi. Comme en France, ils sont hyperconnectés ! Nous avons bu un café dans un de ces lieux où nous avons rencontré le gérant d’un café, Dao Dinh Luât, et un usager Bui Van Luan. Ils ont répondu aux questions de Benjamin, Noé et Malo du collège Maurice Genevoix de Montrouge.

Vie quotidienne

Difficile de trouver des cybercafés avec des ordinateurs au Vietnam. Comme en France, la plupart des cafés proposent aujourd’hui des connexions wifi, auxquels se connectent les consommateurs lorsqu’ils viennent boire un café. 

En effet, si beaucoup de Vietnamiens ont des smartphones, tous n’ont pas internet dessus, car ça coûte cher. 

Nous nous sommes arrêtés dans un de ces endroits. Bui Van Luan, 28 ans, buvait son café, les yeux scotchés sur son smartphone. Il joue à son jeu favori : Vo Lam Truyen Ky mobile. Il passe en moyenne, pense-t-il, deux heures par jour sur son téléphone. Seulement ? A bien y réfléchir, ce jeune homme qui travaille dans le tourisme et l’événementiel, utilise aussi Facebook, WhatsApp, Viber et Zalo, un réseau social apprécié ici au Vietnam... Peut-être un peu plus de deux heures tout compte fait !

Au fond de la pièce, Dao Dinh Luât , le gérant est clair : aujourd’hui, proposer une connexion wifi, c’est rentable. Il nous explique son business. 

Merci à notre guide Tuyen pour les traductions ! Et si vous m’entendez dire "come on" à la fin des interviews, sachez que j’essaie - non sans difficultés - de dire en fait merci en vietnamien (cam on) !

Sources photographiques

Bui Van Luan a 28 ans, et il passe beaucoup de temps sur son smartphone et sa tablette !
Bui Van Luan a 28 ans, et il passe beaucoup de temps sur son smartphone et sa tablette !
Mais pourquoi tous les Vietnamiens font ce signe, V, sur les photos ?
Mais pourquoi tous les Vietnamiens font ce signe, V, sur les photos ?
Même mon guide, Tuyen, s’y met !
Même mon guide, Tuyen, s’y met !
Autour de nous, dans le café, tout le monde n’est pas sur internet. C’est aussi un lieu où on se rejoint entre amis !
Autour de nous, dans le café, tout le monde n’est pas sur internet. C’est aussi un lieu où on se rejoint entre amis !
Mais quand même, une majorité de gens viennent ici profiter du wifi gratuit. Pour le gérant, c’est un bon investissement !
Mais quand même, une majorité de gens viennent ici profiter du wifi gratuit. Pour le gérant, c’est un bon investissement !
Coucou les globe-reporters ! J’interview Dao Dinh Luât, le gérant d’un café à Phoco, dans le quartier ancien d’Hanoi.
Coucou les globe-reporters ! J’interview Dao Dinh Luât, le gérant d’un café à Phoco, dans le quartier ancien d’Hanoi.
Dao Dinh Luât gère le café Hanh, situé au n°57 de la rue Nguyen Thieu Hen à Hanoi.
Dao Dinh Luât gère le café Hanh, situé au n°57 de la rue Nguyen Thieu Hen à Hanoi.
Pour lui, payer une connexion wifi, c’est un très bon investissement : cela fait venir les clients ! !
Pour lui, payer une connexion wifi, c’est un très bon investissement : cela fait venir les clients ! !
En face, d’autres cafés optent pour la même stratégie : le wifi attire les consommateurs.
En face, d’autres cafés optent pour la même stratégie : le wifi attire les consommateurs.
Des cybercafés aux cyberclients ? Le moins que l’on puisse dire c’est que les Vietnamiens sont connectés !
Des cybercafés aux cyberclients ? Le moins que l’on puisse dire c’est que les Vietnamiens sont connectés !
Bui Van Luan a 28 ans, et il passe beaucoup de temps sur son smartphone et sa tablette !
Mais pourquoi tous les Vietnamiens font ce signe, V, sur les photos ?
Même mon guide, Tuyen, s’y met !
Autour de nous, dans le café, tout le monde n’est pas sur internet. C’est aussi un lieu où on se rejoint entre amis !
Mais quand même, une majorité de gens viennent ici profiter du wifi gratuit. Pour le gérant, c’est un bon investissement !
Coucou les globe-reporters ! J’interview Dao Dinh Luât, le gérant d’un café à Phoco, dans le quartier ancien d’Hanoi.
Dao Dinh Luât gère le café Hanh, situé au n°57 de la rue Nguyen Thieu Hen à Hanoi.
Pour lui, payer une connexion wifi, c’est un très bon investissement : cela fait venir les clients ! !
En face, d’autres cafés optent pour la même stratégie : le wifi attire les consommateurs.
Des cybercafés aux cyberclients ? Le moins que l’on puisse dire c’est que les Vietnamiens sont connectés !

Sources sonores

  • Les cybercafés ont-ils disparu d’Hanoï ?

  • Où est-ce que l’on peut se connecter facilement ? Bui Van Luan :

  • Combien de temps êtes-vous connecté par jour ? Bui Van Luan :

  • Quels sont vos usages sur internet ? Bui Van Luan :

  • Quel est le niveau de liberté d’expression sur internet au Vietnam ? Bui Van Luan :

  • Depuis combien de temps gérez-vous ce café ? Dao Dinh Luât :

  • Quel ministère gère le contrôle d’internet ? Dao Dinh Luât :

  • Quels sont les usages d’internet les plus courants ? Dao Dinh Luât :

  • Comment pensez-vous développer votre café dans le futur ? Dao Dinh Luât :

Téléchargements

Les partenaires de la campagne

  • CLEMI
  • Fondation SNCF
  • Ambassade de France au Vietnam
  • Institut Français du Vietnam