La maison blanche de Maurice Carême

Publié le 7 janvier 2018

« Pourriez-vous trouver une statue du poète Maurice Carême à Bruxelles ! » La commande des globe-reporters de l’école de la Porte d’Ivry et du collège Camille Claudel, à Paris, est claire. Malheureusement, il n’y a pas de statue du poète dans cette ville. Mais, l’envoyé spécial à trouver bien plus intéressant.

Culture et sciences

En faisant une recherche sur Internet pour savoir si on pouvait trouver une statue de Maurice Carême à Bruxelles, nous avons découvert qu’il existe une fondation qui promeut le travail du poète décédé en 1978. Sur le site Internet, il est indiqué un numéro de téléphone et que les visites se déroulent le mercredi. Nous appelons pour avoir confirmation. Une voix féminine répond et confirme l’information.

Le mercredi venu, nous rappelons pour confirmer notre passage aux alentours de 15h00 à l’adresse indiquée, dans la commune d’Anderlecht. Une fois sur place nous sommes face à une petite maison blanche, nous sonnons. Une femme aux cheveux blancs ouvre la porte et nous invite à entrer. Elle se présente. C’est Jeannine Burny qui fut la secrétaire très particulière pendant 35 ans de Maurice Carême.

Mme Burny porte vaillamment ses 92 ans. Nous sommes les seuls visiteurs de la maison de l’ancien instituteur, devenue musée et siège de la Fondation Maurice carême. Notre guide a envie de compagnie. Malgré une mauvaise toux, elle est intarissable pendant plus de 2h00. Nous découvrons ainsi l’intérieur où le poète a vécu de 1933 à sa mort en 1978. Sur les murs, les meilleurs pinceaux belges ont dessiné ses traits. « Savez-vous que Maurice est sans doute le poète le plus mis en musique ? », demande notre charmante hôtesse. « J’ai encore été contacté la semaine dernière par une musicienne française pour une demande d’autorisation de mettre une musique sur un de ses poèmes ».

Dans la voix de ma guide, nous allons de surprise en surprise. Nous débouchons dans une pièce qu’elle a fait construire sous le jardin pour entreposer les ouvrages traduits dans de multiples langues et les longues correspondances que Maurice Carême a entretenues avec les acteurs culturels de son siècle.

Une armoire s’ouvre. « Là, c’est une mine d’or pour les chercheurs. J’ai gardé tous les cahiers où il écrivait ses premiers jets que j’annotais ». C’est avec un amour et une constance extraordinaire que Jeannine Burny a documenté le travail du poète. Elle conserve même des centaines de photos des endroits où les poèmes ont été travaillés.

Sources photographiques

Le quartier qui abrite la fondation Maurice Carême est aujourd’hui un endroit résidentiel. Quand la maison fut construite en 1933, tout autour, c’était la campagne
Le quartier qui abrite la fondation Maurice Carême est aujourd’hui un endroit résidentiel. Quand la maison fut construite en 1933, tout autour, c’était la campagne
Heureusement qu’un panneau indique le lieu, car rien d’autre n’indique que cette maison blanche est celle où a vécu et travaillé Maurice Carême
Heureusement qu’un panneau indique le lieu, car rien d’autre n’indique que cette maison blanche est celle où a vécu et travaillé Maurice Carême
Dans le salon, il y a beaucoup de portraits réalisés par des amis peintres. Le portrait sur le chevalet a été réalisé par Felix De Boeck
Dans le salon, il y a beaucoup de portraits réalisés par des amis peintres. Le portrait sur le chevalet a été réalisé par Felix De Boeck
La salle à manger où le poète invitait ses amis
La salle à manger où le poète invitait ses amis
Dans le salon, les bibelots voisinent les œuvres d’art comme ici un portrait de Maurice Carême
Dans le salon, les bibelots voisinent les œuvres d’art comme ici un portrait de Maurice Carême
Décorations du rez-de-chaussée de la maison blanche
Décorations du rez-de-chaussée de la maison blanche
Jeannine Burny au pied de l’escalier qui mène au premier étage
Jeannine Burny au pied de l’escalier qui mène au premier étage
Les murs de l’escalier portent aussi de nombreux tableaux
Les murs de l’escalier portent aussi de nombreux tableaux
Nous voici dans le bureau où travaillait Maurice Carême
Nous voici dans le bureau où travaillait Maurice Carême
Les livres réalisés par le poète sont exposés
Les livres réalisés par le poète sont exposés
De nombreux ouvrages pour la jeunesse
De nombreux ouvrages pour la jeunesse
Là aussi, tout rappelle le souvenir du poète
Là aussi, tout rappelle le souvenir du poète
Les traductions dans différentes langues des ouvrages de Maurice Carême
Les traductions dans différentes langues des ouvrages de Maurice Carême
Maurice Carême était un amateur d’astronomie comme le rappelle le luminaire au plafond au bureau
Maurice Carême était un amateur d’astronomie comme le rappelle le luminaire au plafond au bureau
Des photos de Maurice Carême
Des photos de Maurice Carême
Le livre écrit par Jeannine Burny sur le poète
Le livre écrit par Jeannine Burny sur le poète
Nous voici au sous-sol de la maison blanche. Les archives sur le travail du poète s’y trouvent
Nous voici au sous-sol de la maison blanche. Les archives sur le travail du poète s’y trouvent
Maurice Carême travaillait souvent en pleine campagne. Jeannine prenait des photos des lieux où il travaillait
Maurice Carême travaillait souvent en pleine campagne. Jeannine prenait des photos des lieux où il travaillait
Jeannine montre les carnets où le poète travaillait ses poèmes
Jeannine montre les carnets où le poète travaillait ses poèmes
Jeannine relisait tous les poèmes et les annotait
Jeannine relisait tous les poèmes et les annotait
Un poème sur 10 était publié, raconte Jeannine Burny
Un poème sur 10 était publié, raconte Jeannine Burny
Au milieu des archives, un poème sur un hommage de Maurice Carême à son berceau
Au milieu des archives, un poème sur un hommage de Maurice Carême à son berceau
Le berceau
Le berceau
Au mur, une généalogie des poètes de langue française
Au mur, une généalogie des poètes de langue française
Maurice Carême y a sa place
Maurice Carême y a sa place
Quand il n’y a plus eu de place dans la maison blanche pour tout conserver, Jeannine Burny a fait construire une pièce sous le jardin. Dans ces manuels scolaires, il y a des poèmes de Maurice Carême
Quand il n’y a plus eu de place dans la maison blanche pour tout conserver, Jeannine Burny a fait construire une pièce sous le jardin. Dans ces manuels scolaires, il y a des poèmes de Maurice Carême
Grâce au travail de Jeannine Burny, les universitaires qui font des recherches sur le travail de Maurice Carême trouvent leur bonheur
Grâce au travail de Jeannine Burny, les universitaires qui font des recherches sur le travail de Maurice Carême trouvent leur bonheur
Le quartier qui abrite la fondation Maurice Carême est aujourd’hui un endroit résidentiel. Quand la maison fut construite en 1933, tout autour, c’était la campagne
Heureusement qu’un panneau indique le lieu, car rien d’autre n’indique que cette maison blanche est celle où a vécu et travaillé Maurice Carême
Dans le salon, il y a beaucoup de portraits réalisés par des amis peintres. Le portrait sur le chevalet a été réalisé par Felix De Boeck
La salle à manger où le poète invitait ses amis
Dans le salon, les bibelots voisinent les œuvres d’art comme ici un portrait de Maurice Carême
Décorations du rez-de-chaussée de la maison blanche
Jeannine Burny au pied de l’escalier qui mène au premier étage
Les murs de l’escalier portent aussi de nombreux tableaux
Nous voici dans le bureau où travaillait Maurice Carême
Les livres réalisés par le poète sont exposés
De nombreux ouvrages pour la jeunesse
Là aussi, tout rappelle le souvenir du poète
Les traductions dans différentes langues des ouvrages de Maurice Carême
Maurice Carême était un amateur d’astronomie comme le rappelle le luminaire au plafond au bureau
Des photos de Maurice Carême
Le livre écrit par Jeannine Burny sur le poète
Nous voici au sous-sol de la maison blanche. Les archives sur le travail du poète s’y trouvent
Maurice Carême travaillait souvent en pleine campagne. Jeannine prenait des photos des lieux où il travaillait
Jeannine montre les carnets où le poète travaillait ses poèmes
Jeannine relisait tous les poèmes et les annotait
Un poème sur 10 était publié, raconte Jeannine Burny
Au milieu des archives, un poème sur un hommage de Maurice Carême à son berceau
Le berceau
Au mur, une généalogie des poètes de langue française
Maurice Carême y a sa place
Quand il n’y a plus eu de place dans la maison blanche pour tout conserver, Jeannine Burny a fait construire une pièce sous le jardin. Dans ces manuels scolaires, il y a des poèmes de Maurice Carême
Grâce au travail de Jeannine Burny, les universitaires qui font des recherches sur le travail de Maurice Carême trouvent leur bonheur

Sources sonores

  • Pourquoi pouvez-vous nous parler de Maurice Carême ?

  • Quelle est l’histoire de la maison blanche où nous sommes ?

  • Quelle relation le poète entretenait avec ses jeunes lecteurs ?

  • Est-ce que c’est facile d’écrire de la poésie ?

  • Est-ce que Maurice Carême est très célèbre en Belgique ?