« La violence dans le football est relativement tabou », Manuel Abramowicz

Publié le 18 décembre 2017

Manuel Abramowicz est journaliste, fondateur du journal en ligne « ResistanceS », un journal d’investigation qui déclare ouvertement lutter contre l’extrême droite en Belgique. Manuel Abramowicz est aussi professeur à la Haute École Libre de Bruxelles où il donne des cours de communication. Il répond aux questions des globe-reporters Can, Cem Firat, Ege et Efe du lycée Saint-Benoît à Istanbul.

Sports

Comment trouver un spécialiste du mouvement hooligan quand le carnet d’adresses est vide de contacts sur cette question pour ne l’avoir jamais travaillée. Le premier réflexe à l’heure du web est de faire une recherche sur Internet. Avec les mots clefs « Hooliganisme en Belgique », on tombe sur plusieurs articles de presse datant de 2016.... A suivre dans le diaporama ci-dessous.

Sources photographiques

Quand on découvre un sujet de reportage que nous ne maîtrisons pas, il faut se renseigner pour bien comprendre de quoi on va parler. C’est important aussi pour trouver un interlocuteur pertinent. En lisant un article du quotidien français Libération, le nom de Manuel Abramowicz apparait. Il est cité et présenté dès les premiers paragraphes de l’article comme un « universitaire et un spécialiste des mouvements radicaux belges ».
Quand on découvre un sujet de reportage que nous ne maîtrisons pas, il faut se renseigner pour bien comprendre de quoi on va parler. C’est important aussi pour trouver un interlocuteur pertinent. En lisant un article du quotidien français Libération, le nom de Manuel Abramowicz apparait. Il est cité et présenté dès les premiers paragraphes de l’article comme un « universitaire et un spécialiste des mouvements radicaux belges ».
Il ne faut pas se contenter de cette présentation sommaire. Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’une seule source. C’est une règle d’or dans le journalisme ! Nous découvrons alors que mon futur interlocuteur est bien un universitaire, fondateur du journal en ligne ResistanceS de l’Observatoire belge de l’extrême droite. C’est un magazine ouvertement orienté à gauche. Il faudra en tenir compte dans ses réponses.  Néanmoins, il est souvent contacté par la presse belge et française pour répondre à des questions sur l’Extrême Droite. Récemment, il a été interrogé par la RTBF (radio télévision belge francophone), ainsi qu’invité dans l’émission Bar de l’Europe, sur TV5 Monde.  Bon, en matière d’extrême Droite, il est une référence. Mais ce n’est pas encore tout à fait mon sujet … je continue de lire et de me renseigner. Ah ! Il a fait parti d’une commission d’observation dans les stades de football en Belgique… et travaille sur les liens entre l’Extrême Droite et les mouvements hooligans belges. C’est bon. Je peux le contacter ! Un mail envoyé via son site internet. La réponse est rapide. Il me donne ses disponibilités et le lieu de rendez-vous : une brasserie du parvis de Saint-Gilles à Bruxelles, mardi 12 décembre 2017 à 18h30.
Il ne faut pas se contenter de cette présentation sommaire. Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’une seule source. C’est une règle d’or dans le journalisme ! Nous découvrons alors que mon futur interlocuteur est bien un universitaire, fondateur du journal en ligne ResistanceS de l’Observatoire belge de l’extrême droite. C’est un magazine ouvertement orienté à gauche. Il faudra en tenir compte dans ses réponses. Néanmoins, il est souvent contacté par la presse belge et française pour répondre à des questions sur l’Extrême Droite. Récemment, il a été interrogé par la RTBF (radio télévision belge francophone), ainsi qu’invité dans l’émission Bar de l’Europe, sur TV5 Monde. Bon, en matière d’extrême Droite, il est une référence. Mais ce n’est pas encore tout à fait mon sujet … je continue de lire et de me renseigner. Ah ! Il a fait parti d’une commission d’observation dans les stades de football en Belgique… et travaille sur les liens entre l’Extrême Droite et les mouvements hooligans belges. C’est bon. Je peux le contacter ! Un mail envoyé via son site internet. La réponse est rapide. Il me donne ses disponibilités et le lieu de rendez-vous : une brasserie du parvis de Saint-Gilles à Bruxelles, mardi 12 décembre 2017 à 18h30.
La place du parvis de Saint-Gilles à Bruxelles
La place du parvis de Saint-Gilles à Bruxelles
La brasserie Verschuren où Manuel Abramowicz nous donne rendez-vous
La brasserie Verschuren où Manuel Abramowicz nous donne rendez-vous
Finalement, nous avons préféré un lieu plus calme pour assurer la qualité de l’enregistrement sonore
Finalement, nous avons préféré un lieu plus calme pour assurer la qualité de l’enregistrement sonore
Manuel Abramowicz est spécialiste des mouvements radicaux en Belgique
Manuel Abramowicz est spécialiste des mouvements radicaux en Belgique
Quand on découvre un sujet de reportage que nous ne maîtrisons pas, il faut se renseigner pour bien comprendre de quoi on va parler. C’est important aussi pour trouver un interlocuteur pertinent. En lisant un article du quotidien français Libération, le nom de Manuel Abramowicz apparait. Il est cité et présenté dès les premiers paragraphes de l’article comme un « universitaire et un spécialiste des mouvements radicaux belges ».
Il ne faut pas se contenter de cette présentation sommaire. Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’une seule source. C’est une règle d’or dans le journalisme ! Nous découvrons alors que mon futur interlocuteur est bien un universitaire, fondateur du journal en ligne ResistanceS de l’Observatoire belge de l’extrême droite. C’est un magazine ouvertement orienté à gauche. Il faudra en tenir compte dans ses réponses.  Néanmoins, il est souvent contacté par la presse belge et française pour répondre à des questions sur l’Extrême Droite. Récemment, il a été interrogé par la RTBF (radio télévision belge francophone), ainsi qu’invité dans l’émission Bar de l’Europe, sur TV5 Monde.  Bon, en matière d’extrême Droite, il est une référence. Mais ce n’est pas encore tout à fait mon sujet … je continue de lire et de me renseigner. Ah ! Il a fait parti d’une commission d’observation dans les stades de football en Belgique… et travaille sur les liens entre l’Extrême Droite et les mouvements hooligans belges. C’est bon. Je peux le contacter ! Un mail envoyé via son site internet. La réponse est rapide. Il me donne ses disponibilités et le lieu de rendez-vous : une brasserie du parvis de Saint-Gilles à Bruxelles, mardi 12 décembre 2017 à 18h30.
La place du parvis de Saint-Gilles à Bruxelles
La brasserie Verschuren où Manuel Abramowicz nous donne rendez-vous
Finalement, nous avons préféré un lieu plus calme pour assurer la qualité de l’enregistrement sonore
Manuel Abramowicz est spécialiste des mouvements radicaux en Belgique

Sources sonores

  • Pouvez-vous vous présenter ?

  • Quel est le lien entre le hooliganisme et l’extrême-droite en Europe ?

  • Est-ce qu’il y a des analogies entre le hooliganisme et le mouvement skinhead ?

  • Qui décide des règles du hooliganisme en Europe ?

  • Est qu’il existe une législation au niveau européen pour lutter contre les hooligans ?

  • Quels sont les pays où il y a le plus de hooligans et comment cela s’explique ?

  • Est-ce que l’image violente du hooliganisme dans les médias est fidèle à la réalité ?

  • Quels sont les défis que représente ce phénomène ?

  • Que font les équipes pour gérer le hooliganisme ?

  • Est-ce que cela arrange certaines équipes d’avoir des hooligans ?

  • Est-ce que les hooligans belges ont fait parler d’eux ces derniers temps ?