"Les grands singes sont victimes des conflits armés", Radar NICHULI, directeur du Parc National Kahuzi-Biéga

Publié le 27 mars 2014

L’envoyée spéciale en RDC des globe-reporters du collège Camille Claudel de Paris est partie, par un jeudi ensoleillé, au Parc National Kahuzi-Biega, à une trentaine de kilomètres au Nord-Ouest de la ville de Bukavu.
La route longe le lac Kivu pendant une bonne partie du voyage. Le parc est très proche du lac et de la frontière avec un des pays voisins, le Rwanda.

2013/2014 - RDC

Pour écouter la seconde partie de l’interview cliquez ICI.

Pour écouter la troisième partie de l’interview cliquez ICI.

Nous voici aux portes du Parc qui est située sur le territoire de la communauté de Tshivanga. C’est là que son directeur, Monsieur Radar Nichuli, reçoit notre envoyée spéciale pour répondre à nos questions.

Le nom Kahuzi-Biega vient des deux montagnes qui dominent sa partie haute. Il y a le mont Kahuzi qui culmine à 3308 mètres et le mont Biega de 2790 mètres.

Ce parc National est connu pour accueillir une espèce de gorille unique au monde, le « gorille beringuei graueri », qui habite en altitude, entre 1800-3300 mètres.

Le parc a aussi une flore et une faune très large, « depuis les moustiques jusqu’aux éléphants, même si notre animal central, celui que nous protégeons le plus est le gorille », affirme M. Radar Nichuli.

JPEG - 170.8 ko
Pour découvrir le site du parc, cliquez sur l’image.
Zip - 15.5 Mo
Télécharger les documents.

Sources sonores

  • Combien y a-t-il de réserves en RDC pour les protéger ?

  • Expliquez-nous ce qu’est le suivi écologique.

  • Présentation.

  • Quelle est l’étendue du parc ? Combien de personnes y travaillent ? Quelles sont les différentes fonctions de ces personnes ?

  • Quelle est l’histoire du Parc de Kahuzi-Biéga ?

  • Quelles sont les causes ?

  • Tous les grands singes sont-ils en voie de disparition ?