Le poumon d’Istanbul menacé de disparition

Publié le 9 avril 2014

Olcay Kunal est professeur de français à l’Université Galatasaray. C’est aussi un militant qui s’inquiète de la disparition progressive de la grande forêt au nord de la ville, le poumon d’Istanbul.
Le projet que le gouvernement turc souhaite faire à la place du parc de Gezi dans le centre de la ville a fait couler beaucoup d’encre et provoqué de grandes manifestations en 2013.
Ce grand projet d’infrastructure n’est pas le seul, comme le raconte Olcay.

2013/2014 - Turquie

La journaliste Lola Monset a rencontré Olcay et écrit un article.

PNG - 212.8 ko
Pour lire cet article sur Olcay, cliquez sur l’image.

Voici une vue satellite du détroit du Bosphore, de la ville d’Istanbul et de la forêt de Belgrade qui risque de devenir un aéroport.

JPEG - 37 ko
Le Bosphore avec la ville d’Istanbul et la forêt de Belgrade, au nord.

Pour découvrir la forêt de Belgrade, cliquez ICI.

Dans le dossier à télécharger, vous trouverez également un article sur le projet de 3ème pont sur le Bosphore du correspondant du Monde à Istanbul.

Zip - 7 Mo
Télécharger les documents.

Sources sonores

  • Avez-vous déjà vu des conséquences ?

  • En dehors du projet autour du parc de Gezi, quels sont les autres grands projets en cours ?

  • Pourquoi le gouvernement construit ces projets si la population s’y oppose ?

  • Qu’est-ce que les gens pensent de ces projets ?