Globe Reporters à la COP 21, un bilan à chaud

Publié le 18 décembre 2015

Communiqué de presse du 16 décembre 2015.
520 élèves rédacteurs en chef, 21 enseignants de 5 pays, 11 jours de reportage, 56 personnes interviewées, plus de 550 questions…

Bilans et rapports annuels

Au cours de la COP 21, Globe Reporters a produit 72 "articles", édité 470 minutes d’entretiens sous forme de 529 pastilles sonores (environ 8h00) d’une durée moyenne de 45’’, publié 165 photos, une dizaine de textes et 9 vidéos.

Élodie Vialle et Valérie Rohart, les DEUX envoyées spéciales à la COP, ont interrogé une ministre, un ancien ministre, une présidente (d’ONG), une ancienne navigatrice, des responsables associatifs, un climatologue-écrivain, des journalistes, un expert du GIEC, des membres des délégations du Liban, du Gabon, du Canada et de Turquie, des experts en météo, en forêts, en faune et en déchets, un artiste danois, un chercheur, un physicien, l’adjoint à la mairie de Paris en charge de la culture, des entrepreneurs, des activistes, un mesureur de particules dans l’air, une inventrice, une directrice, un directeur, un mexicain… mais pas de raton laveur.

Cette matière journaliste brute, de première main, est désormais téléchargeable et à la disposition des globe-reporters du Liban, du Canada, de Turquie, de Roumanie, de France et de Navarre… qui vont produire leurs propres réalisations. Dans quelques semaines, leurs travaux seront sur le site Globe Reporters.

Rendez-vous le 11 janvier pour une nouvelle campagne : En route pour le Liban. 400 élèves rédacteurs en chef de France métropolitaine et d’outre-mer, 35 enseignants, 6 semaines de reportage et UN envoyé spécial à Beyrouth.